Histoire du Pilates
 


La méthode Pilates porte le nom de son créateur, Joseph Hubertus Pilates, gymnaste, boxeur et plongeur allemand né en 1880 à Dusseldorf. Parce qu'il avait gravement souffert, durant son enfance, d'asthme, de rhumatisme et de rachitisme, Joseph Pilates se passionne, très tôt, pour l'étude de l'anatomie et du mouvement, pour le yoga et les arts martiaux, et devient vite un athlète accompli pratiquant de nombreux sports grâce auxquels il se façonne un corps parfait.


Sa philosophie était la suivante : Tout être humain naît avec un droit universel, le droit de rester en bonne santé. À partir de cette idée, il a élaboré un répertoire complet de plus de 500 mouvements spécifiques pour permettre de « rajeunir » et d’assouplir la colonne vertébrale et les articulations d’un adulte. Inspirée des écrits des philosophes grecs, des enseignements de la pensée orientale et de l'étude du mouvement animal.


 


Sa méthode, qu'il baptise « contrôlogie » est basée sur les éléments suivants :

  • La respiration
  • La concentration
  • Le centre
  • Le contrôle
  • La précision
  • La fluidité

Cette méthode, Pilates l'enseigne pour la première fois durant la première guerre mondiale en Grande-Bretagne où il travaille comme professeur de self défense pour la police britannique puis la met en pratique en Allemagne au début des années 20 auprès de quelques-uns des danseurs les plus célèbres de l'époque.


En 1926, Pilates décide de partir aux Etats-Unis et ouvre sa première école à New York où sa méthode devient rapidement célèbre chez les danseurs, les acteurs, les athlètes et les femmes au foyer de la bonne société. Jusqu'à sa mort en 1967, il formera de nombreux élèves dont certains ouvriront, à leur tour, leur propre école. Mais il faudra attendre que le tout Hollywood redécouvre, dans les années 90, les bienfaits de cette méthode pour que le Pilates soit enfin officiellement reconnu et que le monde l'adopte à son tour.


 
ce site a été créé sur www.quomodo.com